Menu
   Réflexions
   Divers
   Write-Ups
   Aides de jeu

Initiation

Vie du site
Portail rapide
Voir aussi
  • 1. Introduction
  • 2. Adaptation en JdR
  • 3. Background Succint
  • 4. L'Equipe
  • 5. Historique
  • 6. Personnages (1)
  • 6. Personnages (2)
  • 7. Autres Candidats et Conclusion
  •  

    Le Suicide Squad : 7. Autres Candidats et Conclusion
    par KYBerger le 26 mars 2004

    Quelques autres candidats au suicide

    -  Black Orchid : Mystérieuse justicière travaillant en association avec la Task Force X en échange d'un accès à leurs fichiers - encore que les consulter clandestinement soit un de ses petits défauts... -, Black orchid est une femme diaphane tout de violet vétue, inhumainement forte, résistante aux balles, capable de voler, de contrôler les esprits et de changer d'apparence ; sa méthode habituelle est de combattre le crime organisé en le "déracinant", c'est à dire en l'infiltrant puis frappant sa tête, ne laissant qu'une orchidé come preuve de son passage.
    Face à Lex Luthor, cette tactique lui sera fatale... jusqu'à sa refloraison ; Black orchid est en effet une hybride mi-humaine, mi végétale, née des efforts conjugués des chercheurs occultes Philip silvian et Jason Woodrue. Ivy est très jalouse.
    -  Captain cold : alias Leonard Snart, vieux routier de la rogues' gallery de Flash et bon copain du captain Boomerang. Super-criminel de carrière expérimenté, avec un pistolet projetant de la glace. Effectue quelques missions en échange de remises de peine.
    -  Doctor light II : Arthur Light. Loser au courage physique très discutable, atteint d'une sévère phobie des enfants (qui n'arrange pas sa réputation), et hanté ( ?) par le fantôme de Jacob Smith, super-héros dont il a volé les pouvoirs et le costume. Intègre la Suicide squad pour une remise de peine, fait montre d'une inutilité désarmante malgré de conséquents pouvoirs basés sur la lumière, et meurt dans l'indifférence générale en essayant - sans succès - d'être héroique.
    -  June Moon/enchantress : Une gentille blonde aux cheveux courts, avec un petit problème de transformation en méchante sorcière© aux longs cheveux noirs depuis une rencontre avec une entité astrale, le Dhazmor (en fait gardien déchu de la dimension des ombres) ; rejoint l'agence pour être guérie de cette double personnalité, mais ne réussit qu'à tenir son alter-ego en "laisse mystique", avant d'en être privée (et de le regretter au point de perdre l'esprit...).
    -  Major Victory : Bill Vickers, blondinet en charge du groupe "Force of July", super-héros patriotiques civils au service de l'US army. Sentencieux et encore plus bien-pensant que Sups, mais totalement sincère. En gros, une brique dont les pouvoirs proviennent d'une "combinaison complète/collants bleu-étoilé" mettant son postérieure bodybuildé en valeur. Reste avec l'agence par découragement et manque de perspective, avant de la quitter, écoeuré par ses compromissions.
    -  Mindboggler : Alias Leah Wasserman, fille trop sage d'un couple de suburbians à la sauce middlewest devenue punkette par rebellion, capable de projeter ses émotions les plus négatives dans l'esprit de ses antagonistes et de les terrasser avec leurs propres peurs et frustrations. Tuée lors de la première mission de la suicide squad, sa personnalité sert de brouillon à la création d'Efrit, une IA destructive aux mains du Jihad, avant d'être "déprogrammée" par l'IA israêlienne Dybbuk. Les deux tourtereaux comptent bien se "marier", sous les nom de "Leah" et "Lenny"... "She seems a nice jewish program."
    -  Oracle/"Amy Beddoes" : Pirate informatique de grand talent, douée pour la recherche d'informations, la planification et la synthèse ; propose initialement ses talents à l'agence en free-lance, avant de la rejoindre physiquement et d'intégrer sa chaine de commandement. Se révèle être une Barbara Gordon clouée à son fauteuil roulant depuis son altercation célèbre avec un clown. Attention, toujours très douée en escrima.
    -  Outlaw : John Henry Martin, Biker débonnaire et taulard endurci, aux pouvoirs de brique issus de la "meta-gene bomb". Casse des murs à mains nues, pèse 500kg, saute d'un avion sans parachute, un vrai, un dur, un tatoué (air connu)...
    -  Punch & Jewelee : Insupportable couple (légitime) de yuppies infantiles, déguisés en marionnettes éponymes, avec de charmants petits pouvoirs de vol, de manipulation d'énergie et de lasers. Jewelee est enceinte lorsqu'ils quittent la série : à force de s'en donner à coeur joie dans tous les coins, et en public, ça devait arriver...
    -  Shade the changing man : Rac Shade, rouquin balèze accessoirement super-flic de la dimension parallèle Meta-zône, accusé à tort de meurtre et de trahison, et en cavale dans la zéro-zône séparant sa dimension de celle de la Terre. En possession d'une "miraco-vest" expérimentale dont le champs de force distord son apparence en fonction de l'état mental des témoins. Prend la technologie primitive humaine de haut, mais se révèle un peu trop crédule.
    -  Shrike : Paumée à l'apparence semi-féline malchanceuse (un conseil : lors d'une crise de larmes, ne JAMAIS hurler "ne tirez pas !" en direction de la police quand on dispose d'un pouvoir de blast sonique. 32 morts...). A trouvé Dieu, et le rejoint finalement sous une pluie de balles.
    -  The Thinker II : Cliff Carmichaêl, un sympathique hacker à grosses lunettes carrées, coiffé comme un footballeux allemand, et suffisamment accro aux nouvelles technologies pour se greffer un ordinateur expérimental dans l'encéphale. En plus d'un branchemment direct sur les ordinateurs façon cyberpunk, démontre des capacités d'analyse phénoménales (pratique pour les casinos et les courses de chevaux) et un contrôle mental, passant par la parole, à très courte courte distance (pratique pour faire se suicider les crétins qui ont le malheur de vous déplaire). Ah, oui, Cliff est une ordure sadique... Travaille brièvement pour Waller, sous la contrainte d'un virus informatique.

    Petite note finale

    La série "Suicide squad" fait abondamment appel aux superhéros de la maison d'édition Charlton comics, qui venait alors tout juste d'être rachetée par DC comics : Captain Atom, Nightshade, Sarge Steel, Peacemaker,...
    Si j'ai correctement compris l'anecdocte, le pré-projet des célèbres "Watchmen"/"Gardiens" élaboré par Alan Moore prévoyait initialement l'utilisation de personnages peu connus de l'écurie Charlton, qui correspondaient aux archétypes qu'il souhaitait mettre en scène, dans des rôles d'anti-héros au service d'une intrigue policière complexe.
    Les éditeurs ayant déja planifiés leur introduction dans l'univers DC et Moore préferant expérimenter avec ses propres créations, l'idée fut abandonnée, le travail de Moore & Gibson dépassant finalement largement le cadre strict du genre.
    Ce départ avorté purement super-héroique peut néanmoins encore être perçu en filigrane. Pour mémoire :

    -  Le Comédien aurait du être Peacemaker (pas trop mal vu).
    -  Le Docteur Manhattan aurait dû être Captain Atom.
    -  Le Hibou aurait dû être Blue Beetle ( ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !).
    -  Le Spectre/Laurie aurait du être Nightshade.
    -  Ozymandias aurait du être Peter Cannon the thunderbolt ( ?).
    -  Rorschach aurait du être The Question (évident dès qu'on y pense).

    Plus d'informations par des personnes plus au courant ici.

    Achevé 01/11/2002, "trademarqué" ( ?) à donf KYBerger.
    Tous ces personnages, titres,... sont Copyrights par leurs créateurs et/ou DC Comics, dont acte.
    Powergame est un jeu de super-héros flexible et minimaliste plutôt réussi de Mikko Kauppinen.

    Version Imprimable