Menu
   Réflexions
   Divers
   Write-Ups
   Aides de jeu

Initiation

Vie du site
Portail rapide
Voir aussi
  • City of Heroes
  • City of Villains
  • Quoi de neuf dans City of Heroes ?
  •  

    City of Heroes : Quoi de neuf dans City of Heroes ?
    par FX le 15 avril 2010

    Voilà plus de 5 ans que City of Heroes lance de nouveaux héros contre les fléaux de Paragon City. Comme vous le savez peut être, jusqu'à présent le jeu a proposé des extensions gratuites au rythme de trois ou quatre par an, et donc a bien évolué depuis son lancement. J'avais donc envie de vous faire part des améliorations apportées au jeu, d'autant que les développeurs initiaux (Cryptic) ont vendu leur bébé pour faire un autre MMO de héros (Champions, dont je parlerais dans un autre article). C'est donc l'éditeur, NC Soft, qui a reconstruit une équipe pour mener la communauté de CoX vers de nouveaux horizons.

    Le premier changement majeur a été l'arrivée des universités et la possibilité de fabriquer ses inventions. Entendez par là un système de "craft" pour CoH. Le jeu ne gérant pas les objets, vous fabriquez des améliorations pour vos pouvoirs assez semblables à celles que vous pouviez acheter dans les boutiques de votre origine à ceci prêt qu'elles sont plus puissantes et plus polyvalentes. La fabrication d'inventions demande des matériaux que vous récoltez au hasard de vos missions. Encore une fois, City of Heroes fait simple. Pas de "farming" pour obtenir tel ou tel matériau, mais une bourse d'échanges globales qui permet d'acheter et vendre matériaux ou schémas avec les autres héros. Ces bourses ont créé une base commerciale dans le jeu autour du prestige gagné par les héros qui sert à payer ses factures (notamment le loyer de la base).

    Le deuxième changement majeur est arrivé (enfin) il y a peu, et permet de créer ses propres aventures super-héroiques via un créateur de missions intégré dans le jeu. C'est un peu la réponse de NC Soft aux complaintes des joueurs rôlistes de la commaunauté, pour lequel le jeu avait fait rarement de concessions contrairement à la plupart des MMO. Malheureusement, ce créateur de missions arrive à un moment où la plupart des vieux joueurs ont cessé leur activité en collants, du coup les missions proposées ne sont pas toutes très inspirées. Néanmoins, pour celui qui veut bien suer sang et eau, le plaisir de se faire noter parmi les meilleures aventures proposées sera une récompense de valeur...

    Côté contenu, nous avons pu aller nous frotter au maître du temps, Ouroboros, et découvrir une faction para-romaine intitulée PleineLune. Mais surtout beaucoup de limitations autour du teamplay ont été levées : aujourd'hui, un seul mentor peut emmener toute une équipe faire une mission à son niveau sans se soucier du niveau des autres héros. De sorte qu'il est devenu vraiment très facile et très rapide de grouper. On peut se connecter une demi heure et passer un moment sympa sans jouer en solo, et cela même à haut niveau, c'est ce qui a fait la force de City of Heroes ces cinq dernières années.

    NC Soft a (malheureusement diront certains) ouvert une boutique de services payants, comme le renommage du nom de son héros ou l'agrandissement de son pool de héros et de vilains. La prochaine étape pour l'éditeur s'appelle Roing Rogue. Elle est vendue en ligne comme une extension officielle et payante, et met partiellement fin à la gratuité des mises à jour pour tous. Les avantages de cette extension qui sortira en juillet 2010 ne sont pas encore tous révélés, mais comme son nom l'indique, elle devrait permettre à un héros de rejoindre le camp du mal (ou inversement).

    City of Heroes n'est pas encore mort. S'il y a moins de monde sur les serveurs, on peut encore grouper, et découvrir le jeu pour une somme très modique. Alors, si vous aimez le Spantex, venez rejoindre la communauté des joueurs de CoX !

    Version Imprimable