Menu
   Réflexions
   Divers
   Write-Ups
   Aides de jeu

Initiation

Vie du site
Portail rapide
Voir aussi
  • Le Monde du Jeu 2002
  • Le Monde du Jeu 2003
  • Le Monde du Jeu 2004
  • Le Monde du Jeu 2005
  • Gencon 2006
  • Gencon 2007
  •  

    Compte-rendu Salons : Gencon 2007
    par Ishar le 29 mai 2007

    Ce week-end s'est tenu la 2e édition de la Gencon France. Après une première édition enthousiasmante, le salon s'est déplacé dans de nouveaux locaux à Montreuil. Espace vaste et correctement éclairée, présence de sanitaires propres et gratuits, système de bracelets permettant de sortir et entrer dans le salon à volonté... Côté organisation, rien à redire ; tout au plus peut on regretter les salles individuelles climatisées, idéales pour les parties de jdr, de la 1ere édition.

    Le contenu a-t-il suivi ? Oui, au vue des nombreuses nouveautés : Esoterorists et Kuro chez le 7e Cercle, qui ne loupe décidément aucun rendez-vous ludique, Plague dK et Patient 13 chez John Doe, l'éditeur qui grimpe, sans oublier deux belles cerises, Conan en VF chez Ubik et présence d'un éditeur anglo-saxon, Mongoose, qui a fait le déplacement avec deux nouveautés (un supplément pour Paranoïa XP et Hawkmoon). Ces nouveautés montrent clairement la nouvelle orientation de l'édition française : on dénombre peu de suppléments pour beaucoup de livres de base, dont la plupart donneront des gammes courtes voir pas de gamme du tout. L'un des rares à échapper à ce point, Conan, a été étonnamment discret étant donné son importance.

    Quoiqu'il en soit, l'orientation du salon reste plus que jamais de jouer, jouer et encore jouer. Les espaces de démonstration sont énormes (le GROG dispose de pas moins de 10 tables de jeu), la présence de boutiques a été pensée dans ce sens : Starplayer n'est ainsi venu qu'avec du matériel Hell Dorado, assurant la vente en coordination avec les démonstrations se déroulant juste à côté ; l'éditeur Cocktail Games n'assurait de même que des démos, ses produits étant vendus sur le stand Descartes Ecoles.

    Malgré ces aspects pôsitifs, ce salon s'accompagne d'un lourd regret, bien qu'il ne lui soit pas tellement imputable : le jeu de rôle n'était pas si présent que ça et aura fait part presque égal avec les autres jeux - plateau, figurines ou cartes. Ainsi, des éditeurs purement jeux de société comme Jactalea et Cockail Games sont présents, alors qu'on dénombre des absents de taille côté jdr : Hexagonal, Oriflam (peu surprenant étant donné sa non-actualité), Black Book (qui lui avait pourtant quelques pépites à promouvoir : Midnight 2e édition, réimpression de Pavillon Noir,...). Cette constatation est bien sûr (hélas ?) cohérente avec l'abandon du jdr par Asmodée, et si l'éditeur a présenté en grande pompe une exclusivité sur le salon, ce n'est pas un jdr mais un jeu de figurines, Hell Dorado.

    Paradoxalement, cette reconversion vers des jeux plus grand public ne semble pas avoir eu de conséquences sur la fréquentation, à priori tout juste correcte (sans chiffre, il est toutefois difficile de comparer avec l'année dernière étant donné le changement de lieu) et plutôt orientée hardcore gamers (encore une fois il s'agit d'un à priori non fondé sur des statistiques de fréquentation).

    Les visiteurs semblent toutefois avoir pu assouvir leur envie de jouer tout repartant les bras chargés de nouveautés : c'est au moins un essentiel de couvert.

    Version Imprimable