Editos   
Menu
   Réflexions
   Divers
   Write-Ups
   Aides de jeu

Initiation

Vie du site
Portail rapide
Voir aussi
  • Edito Aout-Sept. 2004 : Plus ça change...
  • Edito Oct.-Nov. 2004 : Chaud devant !
  • Edito Dec.-Jan. 2005 : L'Errance du Super-Héro
  • Edito Fev.-Mars. 2005 : Pas si vite Flash !
  • Edito Avril-Mai 2005 : Une Mythologie Américaine
  • Edito Juin-Juillet 2005 : DC Comics, Action !
  • Edito Aout-Sept. 2005 : Et vous, c'est quoi votre rôle ?
  • Edito Oct.-Nov. 2005 : Super-Sex chez les super-héros
  • Edito Dec.-Jan. 2006 : Mythologies génériques
  • Edito Fev.-Mars. 2006 : Adieu Marianne
  • Edito Avril-Mai 2006 : Un PDF sinon rien
  • Edito Juin-Juillet 2006 : Guide de lecture
  • Edito Aout-Sept 2006 : Presse en crise ?
  • Edito Oct.-Nov. 2006 : Sans oublier de jouer
  • Edito Dec.-Jan. 2006 : Et les super-héros ignorèrent la mode
  • Edito Fev.-Mars. 2007 : De la toile au jdr
  • Edito Avril-Mai 2007 : Le jeu vidéo à la rescousse ... ?
  • Edito Juin-Juillet 2007 : Scandale à la Gencon
  • Edito Aout-Sept 2007 : Guide de lecture... suite ?
  • Vers l'infini, et au delà !
  • Une nouvelle année...
  •  

    Editos : Edito Fev.-Mars. 2007 : De la toile au jdr
    par Ishar le 29 janvier 2007

    Les hommes en collant ont un peu fait relâche au cinéma en 2006, mais ils ne devraient pas tarder à revenir en force. Pour cette année : Ghost Rider, Spider-Man 3, Fantastic Four 2 ; et en préparation pour 2008 et plus : Hulk 2, Batman 2, un dérivé des X-Men consacré à Wolverine...

    Vous l'aurez remarqué, les films de super-héros tendent, à l'image des comics, à se sérialiser. Orientation quasi imposée par le matériel dont ils sont tirés, ils sont avant tout des films univers dont le cadre général est pensé bien avant l'histoire, qui est elle presque secondaire. Ils disposent bien sûr pour cela de la BD d'origine, mais encore faut-il y faire le tri, puis compléter les trous que la nécessité de faire des choix drastiques n'aura pas manqué de créer. Il faut enfin prendre en compte les spécificités du 7e art par rapport au 9e (design, environnement sonore...), sans oublier de remettre l'ensemble en cohérence.

    Un travail qui ressemble fort à celui qu'un maitre de jeu doit réaliser pour une adaptation en jdr. Y compris pour les spécificités du cinéma, car si le jdr possède ses propres particularités, elles sont sans aucun doute plus proche du film que de la BD : leur univers est plus restreint, plus homogène, mais aussi plus réaliste ; le scénario développe une histoire compléte par épisode et assure à la fois une continuité entre les films mais aussi leur indépendance, chacun ayant un début et une fin propre.

    Les films constituent donc un parfait pré-mâchage d'un comic book avant son passage en jdr. Ils peuvent être récupérés tel quel, ou constituer des (plus ou moins bon) exemples d'adaptations. Voilà donc autant de bonnes raisons de fréquenter les salles obscures dans les prochains mois... et j'en profite pour rapeller aux étourdis que le 3e volet de Spiderman, l'extraordinaire saga de Sam Raimi, sort sur les écrans le 2 mai !

    Version Imprimable