Editos   
Menu
   Réflexions
   Divers
   Write-Ups
   Aides de jeu

Initiation

Vie du site
Portail rapide
Voir aussi
  • Edito Aout-Sept. 2004 : Plus ça change...
  • Edito Oct.-Nov. 2004 : Chaud devant !
  • Edito Dec.-Jan. 2005 : L'Errance du Super-Héro
  • Edito Fev.-Mars. 2005 : Pas si vite Flash !
  • Edito Avril-Mai 2005 : Une Mythologie Américaine
  • Edito Juin-Juillet 2005 : DC Comics, Action !
  • Edito Aout-Sept. 2005 : Et vous, c'est quoi votre rôle ?
  • Edito Oct.-Nov. 2005 : Super-Sex chez les super-héros
  • Edito Dec.-Jan. 2006 : Mythologies génériques
  • Edito Fev.-Mars. 2006 : Adieu Marianne
  • Edito Avril-Mai 2006 : Un PDF sinon rien
  • Edito Juin-Juillet 2006 : Guide de lecture
  • Edito Aout-Sept 2006 : Presse en crise ?
  • Edito Oct.-Nov. 2006 : Sans oublier de jouer
  • Edito Dec.-Jan. 2006 : Et les super-héros ignorèrent la mode
  • Edito Fev.-Mars. 2007 : De la toile au jdr
  • Edito Avril-Mai 2007 : Le jeu vidéo à la rescousse ... ?
  • Edito Juin-Juillet 2007 : Scandale à la Gencon
  • Edito Aout-Sept 2007 : Guide de lecture... suite ?
  • Vers l'infini, et au delà !
  • Une nouvelle année...
  •  

    Editos : Edito Dec.-Jan. 2006 : Et les super-héros ignorèrent la mode
    par Ishar le 1er décembre 2006

    Les super-héros sont l'un des premiers genres abordé par le jdr après le médiéval-fantastique. C'est Vilains & Vigilantes qui lance le train, mais la star du moment, c'est Marvel Super Heroes. MSH n'a pourtant rien en commun avec les comics de l'époque. Nous sommes en 1984, et au cours des années 70 les héros de comics sont devenus plus sombres - une mode qui va s'accentuer sous l'impulsion des Watchmen et Dark Knight Returns. Or MSH, comme la plupart des autres jeux de sh de l'époque, est naïf et coloré et lorgne plutôt vers le Marvel des années 60.

    Au début des années 90, le jdr prend de plein fouet le phénomène Vampire. Pourtant, avec D.C. Heroes ou Champions, les sh restent loin de ce style. Le genre est de fait un peu délaissé les années suivantes, d'autant qu'un double clash économique frappe le jdr, entrainé par la récession des jeux de cartes à collectionner, et l'industrie du comics.

    A la fin des années 90, les nouveautés restent orientées mainstream, avec D.C. Universe et Marvel Adventure Game. Aberrant est l'un des seuls à essayer de s'en éloigner, mais avec le retour en grâce des super-héros auprès du grand publique grâce au cinéma, dans les années 2000, il reste une tentative isolée bien que réussie. La plupart des sorties du moment (Mutants & Masterminds, Silver Age Sentinels) gardent cette orientation généraliste et rare sont ceux à s'en éloigner (GodLike, Humanydyne). Ce retour des super-héros comme modèles archétypaux, similaires aux classes de D&D, éloigne aussi le genre de la dernière invention du milieu : le narrativisme.

    Finalement, en dehors de quelques exceptions, les super-héros auront peu subit les modes. Certes, les systèmes sont mieux peaufinés qu'il y a 30 ans, mais l'esprit n'a pas beaucoup changés. Pour trouver du neuf, il faut chercher dans des jeux qui s'éloignent volontairement du genre, comme Humanydyne, GodLike ou Aberrant. Mais après tout, ces archétypes ont justement une force d'évocation partagée par plus de monde que dans n'importe quel autre genre. Excepté le médiéval fantastique, qui fonctionne sur ce même schéma : n'est-ce pas là la raison du succès de D&D, et une bonne raison de ne pas délaisser un genre aussi universel que les super-héros ?

    Version Imprimable