Editos   
Menu
   Réflexions
   Divers
   Write-Ups
   Aides de jeu

Initiation

Vie du site
Portail rapide
Voir aussi
  • Edito Aout-Sept. 2004 : Plus ça change...
  • Edito Oct.-Nov. 2004 : Chaud devant !
  • Edito Dec.-Jan. 2005 : L'Errance du Super-Héro
  • Edito Fev.-Mars. 2005 : Pas si vite Flash !
  • Edito Avril-Mai 2005 : Une Mythologie Américaine
  • Edito Juin-Juillet 2005 : DC Comics, Action !
  • Edito Aout-Sept. 2005 : Et vous, c'est quoi votre rôle ?
  • Edito Oct.-Nov. 2005 : Super-Sex chez les super-héros
  • Edito Dec.-Jan. 2006 : Mythologies génériques
  • Edito Fev.-Mars. 2006 : Adieu Marianne
  • Edito Avril-Mai 2006 : Un PDF sinon rien
  • Edito Juin-Juillet 2006 : Guide de lecture
  • Edito Aout-Sept 2006 : Presse en crise ?
  • Edito Oct.-Nov. 2006 : Sans oublier de jouer
  • Edito Dec.-Jan. 2006 : Et les super-héros ignorèrent la mode
  • Edito Fev.-Mars. 2007 : De la toile au jdr
  • Edito Avril-Mai 2007 : Le jeu vidéo à la rescousse ... ?
  • Edito Juin-Juillet 2007 : Scandale à la Gencon
  • Edito Aout-Sept 2007 : Guide de lecture... suite ?
  • Vers l'infini, et au delà !
  • Une nouvelle année...
  •  

    Editos : Edito Oct.-Nov. 2006 : Sans oublier de jouer
    par Ishar le 22 septembre 2006

    Si l'édito est un peu en avance, c'est parce que c'est enfin à mon tour de partir en vacances. Retour en ligne dans 3 semaines !

    L'un des choses les plus étonnantes dans l'évolution du jdr de ces quinze dernières années, c'est sa capacité à oublier qu'il est un jeu. C'est particulièrement vrai des jeux américains, bien que certains genres (D&D) y ait complètement échappé. Les livres de jdr manquent ainsi cruellement d'éléments pratiques pour jouer. Un jeu d'enquête devrait détailler des méthodes d'investigation, un jeu d'espion des gadgets, etc. Mais dès qu'un jeu se veut un minimum générique, il ne peut plus rentrer dans ce niveau de détails et doit se "contenter" d'un cadre général. Le Vampire de White Wolf, l'un des principaux inventeurs de cette mode, n'est par exemple pas centré sur un type de Vampire en particulier mais décrit une vaste société Vampirique dans son ensemble. Les possibilités sont alors trop nombreuses pour être toutes détaillées comme il le faudrait.

    Les jeux de super héros sont eux aussi des habitués de ce travers. M&M ou Champions permettent de jouer n'importe quel type de SH, autrement dit ils ne permettent de jouer aucun type en particulier. Freedom City a beau être un supplément de très grande qualité, tout reste à faire pour le MJ. Il faut définir le type de SH que vont incarner les PJ, le type d'aventures qu'ils vont vivre et mettre en place tous les outils pratiques nécessaires au déroulement de la partie dans ce cadre restreint.

    L'une des plus belles parades à cette tendance nous vient de... White Wolf. Avec Orpheus, l'éditeur a inventé la gamme "fermée", dont les suppléments au nombre défini à l'avance ont pour fil directeur une campagne. Ce type de gamme impose aux auteurs de ne jamais perdre de vue l'aventure vécue par les joueurs, c'est à dire la partie en elle même : le coeur du jdr. Ce concept vient justement d'être repris dans un jeu de super héros français. Humanydyne, publié chez le 7e Cercle, se situe entre hommage au genre et concepts originaux et fouillés. Il offre enfin la possibilité de jouer à notre genre favori dans la langue de Croc. Une brèche est enfin comblée, je peux partir en vacance tranquille !

    Version Imprimable