Editos   
Menu
   Réflexions
   Divers
   Write-Ups
   Aides de jeu

Initiation

Vie du site
Portail rapide
Voir aussi
  • Edito Aout-Sept. 2004 : Plus ça change...
  • Edito Oct.-Nov. 2004 : Chaud devant !
  • Edito Dec.-Jan. 2005 : L'Errance du Super-Héro
  • Edito Fev.-Mars. 2005 : Pas si vite Flash !
  • Edito Avril-Mai 2005 : Une Mythologie Américaine
  • Edito Juin-Juillet 2005 : DC Comics, Action !
  • Edito Aout-Sept. 2005 : Et vous, c'est quoi votre rôle ?
  • Edito Oct.-Nov. 2005 : Super-Sex chez les super-héros
  • Edito Dec.-Jan. 2006 : Mythologies génériques
  • Edito Fev.-Mars. 2006 : Adieu Marianne
  • Edito Avril-Mai 2006 : Un PDF sinon rien
  • Edito Juin-Juillet 2006 : Guide de lecture
  • Edito Aout-Sept 2006 : Presse en crise ?
  • Edito Oct.-Nov. 2006 : Sans oublier de jouer
  • Edito Dec.-Jan. 2006 : Et les super-héros ignorèrent la mode
  • Edito Fev.-Mars. 2007 : De la toile au jdr
  • Edito Avril-Mai 2007 : Le jeu vidéo à la rescousse ... ?
  • Edito Juin-Juillet 2007 : Scandale à la Gencon
  • Edito Aout-Sept 2007 : Guide de lecture... suite ?
  • Vers l'infini, et au delà !
  • Une nouvelle année...
  •  

    Editos : Edito Aout-Sept. 2005 : Et vous, c'est quoi votre rôle ?
    par Ishar le 3 août 2005

    Finalement, de quoi parlent les histoires de super-héros ?

    L'un de leur thème central est la place des sur-hommes dans la société. Un sujet abordable sous une infinité d'angles, des modèles iconiques (Superman) aux "simples" humains dont les pouvoirs ne font que souligner leurs problèmes quotidiens (Spiderman). La recherche de cette place est souvent une quête en soit (X-Men), parfois arrachée par la force (The Authority).

    Or cette question, essentielle dans la culture américaine mais qui trouve des échos dans toutes les sociétés occidentales reposant sur l'individu, est aussi au coeur du jeu de rôle. Il peut s'agir de positionner son personnage sur une échelle quantifiée (D&D), au sein d'un tissu social (Vampire), ou tout simplement dans une aventure dont les enjeux dépassent le cadre personnel - sauveur du monde, c'est ce qui s'appelle trouver sa place dans l'univers non ?

    Les personnages sont donc dès leur création des êtres à part. Ils peuvent appartenir à une classe sociale particulière (des policiers dans COPS), posséder un savoir caché (l'Appel de Cthulu), disposer d'une compétence rare et/ou exceptionnellement développée... Bref, les PJ ont une capacité spéciale qu'ils sont les seuls ou presque à posséder. Connaissance du mythe, magie ou super-pouvoirs, tous convergent vers le même objectif : venir questionner la place du personnage dans l'univers de jeu.

    L'amateur pourra ainsi trouver son bonheur dans les nombreux jeux entretenant - parfois involontairement - des liens avec les super-héros. C'est cependant frontalement que le genre sera abordé à plusieurs reprises dans les mois qui viennent.
    En VO : Godsend Agenda D6 (déjà disponible), un nouveau jeu sur l'univers D.C. (celui de Superman et Batman), City of Heroes (version sur table du jeu en ligne du même nom), Wild Cards (spin-off aussi attendu qu'en retard de GodLike), Mutants & Masterminds 2e édition.
    Et en VF : Slipville, le supplément pour Post Mortem sur l'enclave des super-héros morts (qu'on espére d'ici la fin de l'année), Millennia Icons (utilisant le système Wushu), Marcel Super-Blaireux (le mythique Bernard & Jean revisité par les hommes en collants).

    Alors profitez bien des vacances : la rentrée va être survoltée, qu'on se le dise !

    PS : Swarm of Heroes a 3 ans ! Beaucoup de chemin parcouru, mais un nombre de visiteurs qui stagne. Aurait-il atteint son potentiel ? J'en doute ! J'ai donc toujours besoin de vous : vos commentaires sont essentiels, votre participation activement recherchée - news, critiques, matériel de jeu... N'hésitez pas à m'écrire !

    Version Imprimable