Menu
   Réflexions
   Divers
   Write-Ups
   Aides de jeu

Initiation

Vie du site
Portail rapide
Voir aussi
  • Le Monde du Jeu 2002
  • Le Monde du Jeu 2003
  • Le Monde du Jeu 2004
  • Le Monde du Jeu 2005
  • Gencon 2006
  • Gencon 2007
  •  

    Compte-rendu Salons : Le Monde du Jeu 2004
    par Ishar le 29 octobre 2004
    Finalement, j'ai bien fait de ne pas cracher dans la soupe trop tôt. Le MDJ a eu lieu, et s'il y a des déceptions et des regrets, ce n'est pas ceux que l'on attendait.

    Petit tour du MDJ

    Si les stands sont toujours honteusement cher pour les associations, cette année il y a de la place : les stands sont grands, et bien organisés - on peut circuler entre eux, et les consoles sont à peu prêt correctement isolées. A noter aussi que les organisateurs n'ont pas été chien sur les pass exposants : chaque stand à pu en avoir en bonne quantité. Le prix de l'entrée est toujours aussi cher en revanche...

    Côté association justement, nous retrouvons avec plaisir les références : le Grimoire (les spécialiste de Warhammer le JdR), TOC (l'Appel de Cthulu), la FFJDR, la Fédération de GN (toujours dans d'impressionnants costumes), la Ludothèque de Boulogne-Billancourt... et évidement le GROG. Ce dernier, sous d'impressionnantes bannières, a remis pour la première fois un vrai GROG d'Or à Hexagonal pour Orpheus (en Anglais chez White Wolf).

    Côté éditeurs, c'est la débâcle. L'absence d'Asmodé/Descartes est habituelle (surtout avec l'arrivée de l'AsmoDay), mais le manque de nouveautés et d'exclusivités est flagrante. Pas de supplément 5 pour Post Mortem chez Oriflam, un unique Orpheus chez Hexagonal... et surtout, l'arlésienne Vermine, qui aurait dû être là, est resté bloquée chez l'imprimeur ! Peu d'auteurs aussi, en tout cas pas de "célébrités". J'ai quand même pu faire dédicacer un exemplaire de Mechanical Dream, sans pouvoir discuter longtemps hélas, l'auteur étant bien occupé par la foule du Samedi.

    D'autant plus dommage que ce n'est pas avec les magasins présents que l'on pouvait faire des affaires. Seul Fireball proposait des réductions spéciales salons (10% sur tout leur stock). Certains ont même entassé des "collectors" a des prix honteux (Talisman a 100 euros, Supergang à 150... c'est pas comme ça qu'on va pouvoir faire jouer le grand public !). Il y a beaucoup trop de magasins de toutes façons - 10 euros d'entrée pour accéder aux mêmes tarifs qu'en boutique ça n'a aucun intérêt, et dans un tel salon ce sont les éditeurs quidevraient faire l'événement.

    J'attend personnellement deux choses du MDJ. D'une part, découvrir les éditeurs, leurs auteurs, leurs nouveautés, des exclusivités, etc. De ce côté, vous l'aurez compris, y'a encore du travail. D'autre part de jouer. Et bien cette année fut une réussite, j'ai beaucoup joué sans galérer pour trouver de la place à un table - au passage j'ai pu essayer le jeu de cartes Super-Héroïque "Versus", c'est très mauvais. Découvrir et faire découvrir, profiter pleinement de la richesse du Monde Des Jeux : JdR, jeux de plateau, de figurines et de cartes, jeux vidéos... L'arrivé du MDJ au parc des expo ne lui a pas seulement fait du bien, ça l'a carrément sauvé de la noyade.

    Mes parties

    J'ai organisé deux parties sur le stand du GROG cette année. Je passe sur Chateau Falkenstein, étant donné le peu de rapports avec les Super-Héros, pour parler de BESM. Big Eyes Small Mouth (bientôt dans la section critique de ce site) est un jeu générique à l'ambiance manga. Ici, j'ai utilisé l'univers des Chevaliers du Zodiaque, les joueurs incarnant les 4 héros de la série au début du tournoi.

    Le scénario était très simple : une longue course poursuite pour sauver une jeune femme en détresse. Simple, mais, j'espére, dans l'esprit de la série. De ce côté, ça n'a pas trop mal fonctionné. En revanche, ayant du adapter un peu les règles de BESM, la partie technique était plus périeuse. Quelques points ne fonctionnent clairement pas, je vais devoir ajuster le tout avant de les mettre à disposition ici (avec les carac des personnages et le scénario).

    Bonne ambiance en tout cas, c'est l'essentiel : 4 chevaliers d'Athéna remplissant leur Sainte mission, courant à la manière du dessin animé en hurlant des "Par les météores de Pégases !", affrontant les ennemis quoiqu'il en coute... Ils m'ont même tué mon grand méchant en deux coups de cuillères à pot, grâce à des jets d'initiative bien placés, sans qu'il ait eu le temps de frapper une seule fois !

    C'est pô grave : pour l'année prochaine, j'ai doublé ses carac'. Je les attend de pied ferme maintenant :-)

    Version Imprimable